Ne manquez pas les astuces et offres en avant-première. Inscrivez-vous à la newsletter ! 💌 

Peindre en extérieur : astuces et erreurs à éviter

Pourquoi peindre en plein air ?

D’abord, il est important de comprendre l’attrait de la peinture en plein air. Elle permet de s’immerger dans la nature. De plus, peindre en plein air offre une lumière naturelle incomparable. Pourtant, les défis sont nombreux !

La magie de la peinture en extérieur: pourquoi vous devriez essayer

Premièrement, l’expérience est inégalée. En plein cœur de la nature, que ce soit près de la mer ou dans une forêt apaisante, vous trouvez une sérénité. C’est une véritable évasion, un moyen de déconnecter de notre quotidien.

Ensuite, abordons un avantage considérable: la stimulation créative. Qui n’a jamais été victime du syndrome de la page blanche? Or, en plein air, la panne d’inspiration n’est qu’une ombre lointaine. Il suffit de lever les yeux pour être inspiré par la grandeur de la nature.

De plus, cela vous permettra de développer vos compétences artistique. En effet, peindre en plein air offre des nuances de couleurs uniques. Vous pouvez observer les détails, les volumes et les contrastes pour peindre facilement le réel plutôt qu’en vous inspirant d’une photo. De surcroît, elle aide à développer une vision rapide et une main sûre, puisqu’il vous faudra peindre plus rapidement que dans le confort de votre intérieur.

Enfin, imaginez la satisfaction de créer votre propre carnet de bord. Un carnet de voyage riche en couleurs, en émotions, capturant la beauté éphémère des lieux que vous explorez. Par ailleurs, quelle fierté de posséder des souvenirs façonnés de vos mains, des témoignages authentiques de vos aventures.

souvenirs d'italie, peindre dans un carnet en extérieur
Peindre en extérieur et rapporter ses souvenirs de vacances

Erreurs courantes des débutants

Tout d’abord, c’est primordial pour passer un bon moment à peindre, et pourtant certains négligent la préparation de leur matériel. En effet, sans le bon matériel, vous risquez d’être rapidement frustré, une fois sur place. Il est donc important de lister tous les éléments avant de partir. De plus, la sous-estimation de l’impact de la lumière, de la chaleur est une erreur fréquente.

Conseils pour une meilleure expérience pour peindre en plein air

D’abord, choisissez un lieu adapté. Ensuite, familiarisez-vous avec l’environnement. Puis, assurez-vous d’avoir tout le matériel nécessaire. De plus, pensez à votre confort pour une session prolongée. Par ailleurs, gardez l’esprit ouvert aux changements de lumière et de temps.

L’endroit “idéal”

Quand je parle d’endroit idéal pour peindre, je ne fais pas simplement référence à la beauté des lieux, ni à la simplicité ou complexité de représenter l’architecture ou le paysage. Il s’agit surtout de trouver cet espace où vous vous sentez parfaitement à l’aise pour peindre en plein air.

Imaginez un lieu où vous pouvez aisément dégainer pinceaux et carnet, sans craindre le jugement d’autrui. Si vous êtes sensible aux regards des autres, évitez d’emblée les zones hautement touristiques, comme Montmartre bondé de visiteurs ou les terrasses animées des cafés. Optez pour des coins plus discrets où vous vous sentirez détendu et inspiré, une montagne peu fréquentée par exemple ou un jardin. Par ailleurs, ayez conscience que la plage, bien que magnifique, entraîne des grains de sables sur votre feuille au moindre coup de vent.

D’ailleurs, si vous appréhendez un peu l’attention des passants, un carnet au format plus réduit peut être une excellente entrée en matière : moins imposant qu’un large carnet A4, il se révèle aussi plus discret.

Si cette approche vous parle et que vous hésitez encore sur le choix de votre carnet, n’hésitez pas à consulter mon article dédié au top 5 des carnets aquarelle. Il saura vous guider vers le compagnon idéal pour peindre en plein air.

Le choix du matériel pour peindre en plein air

Premièrement, pour peindre en plein air, partez le sac léger. Voici ce que j’emporte avec moi :

Le matériel pour peindre en plein air et ne rien oublier

  • LE CARNET : optez pour un carnet à papier épais si vous souhaitez peindre à l’aquarelle, minimum 200 mg pour éviter les feuilles qui gondolent. Mon chouchou : le carnet Etchr Lab “The Perfect Sketchbook” A5 300g 100% coton 44 pages grain fin
  • UNE PALETTE LÉGÈRE : Quelques couleurs suffisent. Sélectionnez et emportez vos couleurs préférées avec vous ou votre palette habituelle! C’est important de retrouver facilement les couleurs que vous avez l’habitude d’utiliser. Par exemple, celle ci
  • LE PINCEAU RÉSERVOIR : Le pinceau reservoir vous permet d’éviter d’emporter un verre d’eau. Prenez néanmoins une petite bouteille d’eau pour pouvoir le remplir à nouveau, si besoin. J’aime le pinceau réservoir sakura Koi comme celui-ci Astuce : J’en prendrai même deux si je ne veux pas avoir à remplir l’eau en cours de route 😉
  • UN CHIFFON : Pour essuyer votre pinceau entre chaque changement de couleurs
  • UNE TOUTE PETITE ÉPONGE : Une éponge coupée en petit morceau
    et imbibée d’eau, peut être pratique pour nettoyer le pinceau et sans l‘assécher
  • LES PINCES : C’est l’outil indispensable pour peindre en cas de vent sur son carnet sans être embêté par les feuilles qui volent ! Il vous en faudra 2, voici des exemples.
  • LE CRAYON : Ne partez plus en vous disant ….”mince…j’ai oublié de prendre… mon crayon à croquis..” 🙂 Si vous aimez vous rassurer et faire des croquis au crayon au préalable, prenez votre critérium ou crayon gris. Cela peut-être très utile si vous dessinez un monument ou paysage.
  • UN CRAYON WATERPROOF : Si vous aimez le style croquis, optez pour un crayon waterproof et crayon gris. Mon chouchou : Pigma Micron 0,3 mm – Feutre Sakura ici

Autres éléments

Je ne les utilises pas personnellement, mais vous pouvez si vous souhaitez plus de confort, vous équiper de :

  • Un tabouret ou chaise pliante basse
  • Un chevalet sur trepied portable
  • Une planche pour maintenir le carnet, avec un trou pour tenir un gobelet
  • Une palette de voyage en bois, comme ici
  • Si vous préférez emporter votre pinceau habituel, pensez au gobelet à eau pliable

S’adapter à la météo

Dernier point et non des moindre, surveillez les prévisions. En effet, si vous peignez en extérieur mais qu’il fait trop chaud, l’aquarelle sèchera vraiment très vite. Vous n’aurez pas le même rendu qu’en intérieur. Il sera plus difficile par exemple de réaliser des fusions. Ensuite, s’il pleut, vous devrez courir vous mettre à l’abris, ce qui n’est pas non plus une expérience optimale. Néanmoins, il est essentiel de rester flexible et prêt à s’adapter.

peindre en plein air, malgré le vent en Bretagne

Pour conclure, la peinture en plein air, c’est aussi aventure. Cependant, avec une préparation adéquate, elle peut être une expérience incroyablement enrichissante.

Alors, prenez votre pinceau, respirez profondément, et lancez-vous!

Aller plus loin !

Et si jamais vous êtes tenté de débuter ou vous perfectionner à l’aquarelle, mon cours en ligne pour apprendre l’aquarelle pourrait vous plaire. Découvrez le ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Pinterest
Facebook
WhatsApp
Email

Suivez toute l’actualité

de Bonjour Couleurs sur Instagram